Communiqué – En réaction aux propos polémiques de Irène Grosjean

par | Août 25, 2022 | Actualité, communiqués-presse | 0 commentaires

Créée en 1985, La FÉNA (Fédération Française de Naturopathie) est la plus ancienne fédération de naturopathie en France.

Elle regroupe 8 écoles agréées, particulièrement attentives au savoir-faire et au savoir être de leurs stagiaires.

En devenant école agréée, chaque école doit remplir des conditions précises, incluant une formation d’un minimum de 1 200 heures dont 80 % en présentiel et dont 70% du contenu doit comprendre un tronc commun fédéral (incluant les bases de l’anatomie, de la physiologie et de la naturopathie mais aussi une transmission du code de déontologie du naturopathe).

Par ailleurs, La FÉNA a également la volonté d’être un acteur central et fédérateur de la naturopathie, auprès de tous les publics concernés, afin de clarifier toujours plus ce qu’est la naturopathie (mais aussi ce qu’elle n’est pas).

À ces deux titres, La FÉNA entend prendre la parole au sujet de la polémique autour des propos de Irène Grosjean, elle-même naturopathe.

Bien évidemment, La FÉNA condamne toute pratique pouvant être assimilée, de près ou de loin, à des attouchements et ou à une agression sexuelle, envers les enfants ou toute autre personne.

Cependant, La FÉNA déplore les amalgames qui peuvent être faits entre certaines pratiques (qui ont pu être utilisées par le passé, et dont le bien fondé peut évidemment être discuté et remis en cause aujourd’hui) et la pratique actuelle de la naturopathie, d’une manière générale.

En ce sens, La FÉNA appelle à la modération et rappelle que la majorité des naturopathes (en particulier les naturopathes issus des écoles agréées La FÉNA) ont une pratique respectueuse et congruente de leur métier. Ils en connaissent les limites et n’hésitent pas à renvoyer leurs clients vers la médecine conventionnelle quand cela leur semble nécessaire. Au contraire, de nos jours, la plupart des naturopathes rêvent d’une approche intégrative, où médecins allopathes et naturopathes œuvrent ensemble dans un seul et même but : celui d’une santé durable pour toutes et tous.

La FÉNA œuvre bien sûr à leurs côtés, tout en participant à la reconnaissance de leur métier, à tous les niveaux.

D’ailleurs, La FÉNA tient aussi à rappeler que la déontologie qu’elle défend prend non seulement une place importante dans la certification finale qu’elle propose à l’ensemble des élèves issus des écoles agréées mais que ces écoles agréées La FÉNA se doivent aussi impérativement de former leurs stagiaires à une déontologie stricte, incluant, par exemple, une attitude correcte et respectueuse vis à vis de leurs consultants.

Ce code de déontologie est clair et complet. Il est d’ailleurs disponible sur le site internet de La FÉNA.

En aucun cas, la naturopathie (au sens où l’entend et le défend la FÉNA depuis plus de 35 ans) n’a pas pour vocation à remplacer la médecine allopathique. 

Au contraire, la philosophie de la naturopathie et de La FÉNA réside dans la mise en valeur d’une hygiène de vie personnalisée et permettant à chacun de trouver son équilibre  et de conserver la santé et son bien-être le plus longtemps possible.

Les naturopathes certifiés La FÉNA ont donc une démarche axée sur la prévention par l’éducation et la responsabilisation, offrant ainsi à chacun la possibilité de devenir autonome et acteur de son bien-être et de sa santé.
Car le naturopathe est avant tout un éducateur de santé.

En ce sens, il a donc pour vocation à intervenir en prévention des maladies, avant même leur apparition et, dans la mesure du possible, en complémentarité avec la médecine allopathique.

La FÉNA a conscience qu’il existe d’éventuelles dérives dans le domaine des médecines douces et de la naturopathie. Elle déplore sans aucun doute ces pratiques trompeuses et dévalorisantes de la réelle philosophie de la naturopathie. Mais elle souhaite aussi rassurer chacun sur le fait qu’il s’agit, fort heureusement, d’un infime nombre de soi-disant naturopathes.

N’oublions pas que notre objectif est commun et noble : celui de préserver et même d’améliorer la santé de toutes et tous ainsi que celui de notre belle planète.

Articles récents

Hommage à Rémy Rachou

Les membres de La FÉNA ont le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Rémy Rachou, survenu le dimanche 5 juin, à l’âge de 71 ans. Après avoir été, avec sa femme Bernadette, l’un des premiers à répondre à l’appel d’André Roux, il fut l’un des membres...

NOUVEAU POSITIONNEMENT, NOUVELLE IDENTITÉ

La nouvelle identité visuelle de LA FÉNA et l’ensemble de sa charte sert de trait d’union entre nos différentes missions, entre nos différents engagements, entre nos différentes valeurs qu’elles soient structurelles ou plus émotionnelles. Elle a été totalement...