Historiquement, la naturopathie est issue du courant des hygiénistes né aux États-Unis à la fin du XIXème siècle qui se basait sur la théorie d’Hippocrate de l’altération des humeurs et des tempéraments. Des médecins américains comme Henry Lindhar, Benedict Lust ou Bernard Jenssen ont ensuite intégré des outils supplémentaires à ceux des hygiénistes sans pour autant en renier les bases. En France, s’inspirant de ce courant, Pierre Valentin Marchesseau dans les années 30 et plus récemment André Roux, ont posé les bases d’une naturopathie moderne. Aujourd’hui, forte des découvertes de la science et des avancées permanentes de la recherche, la naturopathie s’appuie sur des techniques toujours naturelles dont elle connaît mieux les mécanismes d’action notamment grâce à la biochimie ou à la neuro-immuno-endocrinologie par exemple.